Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 19:07
Les polluants/toxines et les infections de l'environnement sont la principale cause des maladies auto-immunes

Les polluants/toxines et les infections de l'environnement sont la principale cause des maladies auto-immunes. Que ce soit un allergène, une toxine, une infection ou même certains aliments, tout cela affecte de façon constante notre système immunitaire. Celui-ci ne sera plus en mesure de faire la distinction entre tous ces antigènes et les tissus des organes du corps. L'inflammation systémique chronique qui se produit à cause de cette réponse immunitaire défectueuse conduit le corps à s'attaquer à son soi. Cette inflammation "silencieuse" est sous-jacente de nombreuses maladies, y compris les troubles auto-immunes les plus couramment connus tels que la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn, le syndrome de Guillain-Barre, le lupus, la sclérose en plaques, le psoriasis et bien d'autres.

L'inflammation est due à beaucoup de choses, mais de toute évidence un facteur majeur est la charge totale des pathogènes que nous portons. Je crois que nous avons tous plus ou moins une infection chronique présente, y compris le candida, le chlamydia, l'Epstein-Barr, l'herpès ect.... Personne aujourd'hui n'est vraiment sans ces infections. Ceci est vraiment juste la pointe de l'iceberg, parce que si vous ne n'avez pas de Candida ou de cytomégalovirus (CMV), du Coxackievirus, du Chlamydia ou la maladie de Lyme, nous allons trouver d'autres choses tels des parasites. Ces infections non diagnostiquées sont à l'origine ou contribuent aujourd'hui au développement des maladies chroniques les plus répandues comme l'autisme, la maladie d'Alzheimer, l'arthrite, et même le cancer. Le CMV est signalé être présent dans la majorité des personnes dans les maladies cardiovasculaires et l'hypertension. Le Chlamydia (C. pneumoniae) est lié à des maladies du coeur, la tension artérielle, l'asthme, la maladie d'Alzheimer et à une diminution de l'espérance de vie.

La sur-utilisation de la médecine conventionnelle et surtout la prescription d'antibiotiques et vaccins ne font qu'aggraver le problème. Les antibiotiques tuent toutes les bactéries dans le corps, y compris ceux dont nous avons besoin. Beaucoup de femmes après la prise d'antibiotiques se retrouvent avec des infections vaginales (parce que leur équilibre bactérien normal a été perdu). Les antibiotiques augmentent les infections fongiques et levures qui sont considérées comme une cause majeure du cancer. Les oncologues montrent que les levures et les infections fongiques sont une partie intégrante du cancer. Le Journal de l'American Medical Association a fait état d'une étude sur 10 000 femmes dans laquelle les femmes qui ont pris des antibiotiques plus de 500 jours dans une période de 17 ans avaient deux fois plus le risque d’avoir un cancer du sein que celles qui n'ont pas utilisé d'antibiotiques. Même les femmes qui en ont pris une seule fois avaient une augmentation statistique du risque de 1,5 fois. Les études récentes ont montré une association entre l'utilisation d'antibiotiques avec une incidence plus élevée de maladies telles que le cancer du sein, les troubles inflammatoires de l'intestin, la maladie de Crohn, et certaines pathologies chez les enfants tels le rhume des foins, l'asthme, l'autisme et d'autres maladies neurologiques. La surexploitation généralisée des vaccins a également a causé des maladies graves, et a même introduit la maladie contre laquelle on avait été vacciné.

Les antibiotiques finissent pour la plupart à ne plus être utiles contre des infections et finissent par tuer les organismes utiles dont nous avons besoin pour rester en bonne santé. Les énormes quantités d'antibiotiques donnés aux animaux élevés pour l'alimentation sont aussi une catastrophe. Les infections sont de plus en plus agressive en raison de la résistance aux antibiotiques et de multiples mutations virales. L'urgence aujourd'hui et de faire face à la racine du problème, c'est à dire reconnaître l'auto-immunité et toute autre maladie chronique qui reflète un problème multifactoriel. Le traitement conventionnel est souvent inefficace et sans les approches médicales alternatives de guérison de ces infections sub-cliniques cela peut être presque impossible. nous verrons dans cette conférence que le plus important de se concentrer sur la désintoxication totale du corps via la nutrigenomiqueet la restauration de la fonction cellulaire, de sorte que nos corps peuvent mieux gérer tout agent pathogène auquel il est exposé, naturellement.

Extrait article de conference "Nutrigenomique & detoxication" Bordeaux- Bruno Lacroix-Copyright

Centers for Disease Control. 2005. National Report on Human Exposure to Environmental Chemicals. http://www.cdc.gov/exposurereport/

Brod, S.A. Unregulated inflammation shortens human functional longevity. Inflamm. Res. 2000 Nov; 49(11): 561-70.

Cheng J, Ke Q, Jin Z, Wang H, Kocher O, et al. (2009) Cytomegalovirus Infection Causes an Increase of Arterial Blood Pressure. PLoS Pathog 5(5): e1000427. doi:10.1371/journal. ppat.1000427 http://www.plospathogens.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.ppat.1000427

Wakefield, Andrew. Callous Disregard: Autism and Vaccines – The truth behind a trage
dy (2010)
http://www.callous-disregard.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bruno Lacroix
  • Le blog de Bruno Lacroix
  • : Optimisez la santé mentale et physique à travers la fusion de connaissances et recherches en psychologie, psychiatrie, neuroendocrinologie, psychoneuroendocrinologie, métabolisme, nutrition ainsi qu’à travers les domaines de la science et la spiritualité "En Dieu je crois, pour le reste j’ai besoin de preuves" http://nutriresearch.wix.com/bruno-lacroix
  • Contact

Recherche

Liens