Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 12:18
Conference sur la signalisation de la sérotonine : ce qu'il nous reste à découvrir"

" La sérotonine : ce qu'il nous reste à découvrir” Conférence

du 24 mai 2016 à Limelette

Bruno Lacroix

Le stress, ressenti au niveau du système nerveux entérique (SNE) agit directement sur la

muqueuse intestinale et provoque la sécrétion de sérotonine. La sérotonine est un

neurotransmetteur qui influence les « états d’âme ». Il est produit à 95 % par les cellules

nerveuses de l’intestin ! On trouve la sérotonine dans le cerveau, mais aussi dans tout notre

organisme. Avoir «la peur au ventre», «du cœur au ventre», «l’estomac noué», « avoir du

mal à digérer une expérience » nombre d’expressions traduisent le lien entre les émotions et

la partie centrale de notre corps.

Le système nerveux entérique s’apparente au cerveau et est en communication

permanente avec celui-ci, souffrant parfois des mêmes maux. C’est pour cela que l’on

nomme souvent l’intestin le deuxième cerveau.

La sérotonine est impliquée dans la régulation de fonctions telles que la thermorégulation,

le cycle veille-sommeil, la douleur, l’anxiété ou le contrôle moteur, les comportements

sexuels et alimentaires. Elle est aussi connue comme l’agent de la satiété, en diminuant

l’apport alimentaire. La sérotonine est « le neurotransmetteur de la sociabilité » et de la

bonne humeur.

Son dysfonctionnement engendre irritabilité, colère, violence, voire même, le suicide. En

effet, la sérotonine est la « xylocaïne » de l’esprit car elle atténue la douleur, elle est la

molécule du Zen.

Un des meilleurs moyens pour éviter les ravages du stress et d’aborder la vie avec sérénité

et d’avoir un taux de cérébrale de sérotonine optimum. Les rythmes circadiens, le climat, les

saisons, l’alimentation, le stress influencent positivement ou négativement la sérotonine

selon les circonstances.

Dans cette conférence, nous verrons la meilleure façon d'optimiser cette signalisation

sérotoninergique, ainsi que tous les obstacles ne permettant pas d’augmenter son taux de

sérotonine cérébrale et entérique et comment les contourner. Aborder la vie sans

sérotonine c'est de pratiquer le parachutisme sans parachute.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bruno Lacroix
  • Le blog de Bruno Lacroix
  • : Optimisez la santé mentale et physique à travers la fusion de connaissances et recherches en psychologie, psychiatrie, neuroendocrinologie, psychoneuroendocrinologie, métabolisme, nutrition ainsi qu’à travers les domaines de la science et la spiritualité "En Dieu je crois, pour le reste j’ai besoin de preuves" http://nutriresearch.wix.com/bruno-lacroix
  • Contact

Recherche

Liens