Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 12:33

Création d'un blog en aout 2009 sous une temperature de 30° et forte humidité...

En première reflexion, que se passe t-il physiolgiquement sur l'état cognitif lorsqu'il fait chaud, et qu'il y a forte humidité et lorsqu'il y a de violents vents!



1-Dans le cas de forte chaleur…

 

Le climat a des répercutions sur notre santé mais aussi sur notre énergie. Qui n’a jamais ressenti, cette profonde léthargie dans les pays chauds et particulièrement humide ? Dans les pays particulièrement chaud et humide, qui n’a pas éprouvé de l’ asthénie et une certaine nonchalance qui s’aggravent même paradoxalement sous l’effet de caféine. Intellectuellement parlant, les capacités cognitives diminues et maintenir un effort intellectuel plus d’une heure sans m’assoupir voir tomber dans une torpeur « semi comateuse »  relève de l’exploit.

Ces répercutions atmosphériques nous y sommes plus ou moins sensible, mais pour la plupart du temps les études démontrent des changements physiologiques sur la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline, l ‘adrénaline, la prolactine, l’histamine, la thyroxine, la surrénales, les protéines de choc et la créatinine.

 

Les réactions à de fortes températures démontrent 4 réalités cliniques

 

1-    L’hyper production de sérotonine cause typique d’un syndrome d’irritation

2-    Une déficience de la glande surrénale cause d’un syndrome d’épuisement

3-    Une forme fruste d’hyperthyroïdie avec des symptômes "apathique"

4-    Une augmentation de la prolactine et certaines prostaglandines

 

 

2-Dans le cas de vents violents…

Les vents tels que la Tramontane, le Sirocco, le Sharkiye, le Chamssin, le Sharav et le Santa Ana , sont souvent la cause d’épuisement et de fatigue dû principalement à l’augmentation ionisante positive de l’air.

 

Les réactions majeures de vents violents démontrent 2 réalités cliniques

 

                 1-Une déplétion de noradrénaline de la médullosurrénale

                 2- L’hyper production de sérotonine cause typique d’un syndrome d’irritation

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bruno Lacroix
  • Le blog de Bruno Lacroix
  • : Optimisez la santé mentale et physique à travers la fusion de connaissances et recherches en psychologie, psychiatrie, neuroendocrinologie, psychoneuroendocrinologie, métabolisme, nutrition ainsi qu’à travers les domaines de la science et la spiritualité "En Dieu je crois, pour le reste j’ai besoin de preuves" http://nutriresearch.wix.com/bruno-lacroix
  • Contact

Recherche

Liens