Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 12:00
Le mercure peut exister sous 3 formes dans le corps :

  • le Hg 0 : C'est celui qu'on trouve dans les thermomètres, et qui est métallique

  • le Hg 1 : ou mercure organique, lié au poisson. Il nous vient aussi des plombages lors de la déglutition.

    En effet, ce sont certaines bactéries qui transforment le mercure métallique en mercure organique. Notons que sous cette deuxième forme, il est environ 50 fois plus toxique que sous la forme métallique
  • le Hg 2 : qui est une forme inorganique du mercure.

    C'est sous cette forme qu'il se dépose dans les dents.
    Les membranes cellulaires ne présentent pas de barrière contre les vapeurs de mercure. Le métal atteint ainsi le cerveau sans aucun problèmes


    Bonne explication sur le mercure dentaire (mais en anglais)
    How Mercury Causes Brain Neuron Degeneration University of Calgary Faculty of Medicine Dept. of Physiology and Biophysics
     
On a pu établir un lien entre le mercure et la maladie d'Alzheimer. En effet, lorsque le mercure arrive dans les cellules nerveuses, il provoque les mêmes réactions que celles provoquées par la maladie d'Alzheimer.

Lors d'autopsies du cerveau faites sur des personnes décédées de la maladie d'Alzheimer, on a mesuré quatre fois plus de dépôts de mercure et deux fois plus de dépôts d'aluminium dans leur cerveau que dans celui de personnes mortes de mort naturelle.

Lorsque qu'il arrive dans l'organisme, le mercure s'y disperse, privilégiant cependant certains endroits précis où on le trouve en plus grande concentration.

Les sportifs de haut niveau ne peuvent pas avoir de mercure dans leurs muscles, ces derniers étant trop utilisés. De ce fait, on trouve un haut pourcentage de sclérose en plaques chez ces personnes.

Ne pouvant se fixer dans les muscles, le mercure migrera ainsi essentiellement dans les cellules nerveuses. Notons que, chez les autres personnes, le mercure est réparti de façon plus ou moins régulière dans le corps.

Il semble vident que les maladies infectieuses ne sont très souvent qu'une tentative du corps pour se défendre contre le mercure, particulièrement dans le cas des candidoses.

Le système immunitaire conduit le corps à produire des microchampignons ayant pour fonction de se lier au mercure. Le corps se débrouille mieux avec ces microchampignons qu'avec des dépôts intra ou extracellulaires.

Ainsi les maladies dues à ces microchampignons se présentent sous un jour nouveau.

Un chercheur japonais vivant à New York, le docteur Yoshiaki Omura, a trouvé une relation entre les maladies virales et bactériennes et les dépôts de mercure. Il n'y a pas d'herpés sans dépôts de mercure. Cette constatation est aussi valable pour d'autres maladies infectieuses, la mononucléose par exemple. Tout ceci nous permet d'appréhender le problème des maladies infectieuses d'une toute nouvelle façon.


Excellent rapport du Professeur Picot et du Dr Grossman sur le lien entre amalgames dentaire et Alzheimer.

MercureDentaireAlzheimerAPMG112007.pdf MercureDentaireAlzheimerAPMG112007.pdf

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bruno Lacroix
  • Le blog de Bruno Lacroix
  • : Optimisez la santé mentale et physique à travers la fusion de connaissances et recherches en psychologie, psychiatrie, neuroendocrinologie, psychoneuroendocrinologie, métabolisme, nutrition ainsi qu’à travers les domaines de la science et la spiritualité "En Dieu je crois, pour le reste j’ai besoin de preuves" http://nutriresearch.wix.com/bruno-lacroix
  • Contact

Recherche

Liens