Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 17:03
En viellissant on perd en couleur mais on gagne en transparence.
Repost 0
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 17:06
Faiblesse musculaire et dysfonctionnement de l'axe du stress
Repost 0
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 09:13
Sarcopenie

La sarcopénie est une cause majeure de l’augmentation de la dépendance, des
chutes, de la morbidité et de la mortalité chez les sujets âgés. La malnutrition, fréquente en milieu hospitalier, aggrave cette sarcopénie. Les causes sont multifactorielles mais les moyens de préventions existent. Ce sont essentiellement l’exercice physique contre résistance et les stratégies nutritionnelles. Cependant, dans le milieu académique l'approche est vraisemblablement inefficace et peux être même délétère. pourquoi ?

Repost 0
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 13:03
La théorie du Bullshit

De l'art de dire des conneries (titre original : 'On bullshit')1 est un essai écrit par le philosophe américain Harry Frankfurt. Originellement écrit dans le journal Raritan en 1986, l'essai fut republié dans un volume distinct en 2005 sous le titre On Bullshit2 et obtint un grand succès parmi les non-fictions aux États-Unis, occupant durant 27 semaines la New York Times Best Seller list3. Sa traduction française fut effectuée en 2006.

Dans le document, Frankfurt définit une théorie de la connerie, ou baratin, selon les deux équivalents français de l'anglais bullshit choisis par Didier Sénécal. Il définit le concept et en analyse ses applications. En particulier, il établit une distinction entre dire des conneries et dire des mensonges. Alors qu'un menteur fera délibérément des déclarations fausses, le diseur de conneries sera simplement désintéressé par la vérité. Dans le même ordre d'idées, un menteur a besoin de connaître la vérité pour mieux la cacher à l'interlocuteur, alors que le diseur de conneries, n'étant intéressé que par ses propres objectifs, n'en a pas nécessairement besoin. Ainsi, comme l'écrit Frankfurt: « Les conneries sont un ennemi plus grand de la vérité que ne le sont les mensonges. » (en anglais: bullshit is a greater enemy of the truth than lies are.).

L'auteur a utilisé l'essai On Bullshit comme base pour son livre suivant publié en 2006, On Truth (de la vérité). Ce dernier livre a pour thème le désintérêt de la société pour la vérité.

Dans le monde scientifique 60% d'études sont baisées (Plos Journal). La théorie du Bullshit est bien présente dans le milieu médical surtout liée à des conflits d'intérêts. Comment trouver de l'info pertinente. (chercher par soi même et beaucoup lire, avoir des bons amis scientifiques sincères et surtout prier pour le discernement.)

Voici la Méthode en Six étapes utiliser par les scientifiques.

  • 1- Mots-clefs: réfléchir et mettre sur le papier quelques mots-clefs en anglais sur la question qui vous intéresse

  • 2- PubMed: chercher sur la base de données PubMed en testant plusieurs combinaisons de mots-clefs (ex "curcuma"- "cancer" ); ("chemtrail"-"barium"); ("resveratrol"-"longevité")

  • 3- Actualité: ne pas se jeter sur « la » publication la plus récente (en haut de page PubMed) : il n’y a pas de raison que « la dernière publi » soit mieux que les 100 précédentes !

  • 4- Revues: commencer par regarder les « Reviews » (lien en haut à droite de la page PubMed) en privilégiant les méta-analyses (metanalysis) et les journaux cotés (PLOs, JNCI, JAMA, NEJM, Lancet, Nature, Science, etc). Attention aussi aux études biasées. Yes, ça existe!

  • 5- Lire en entier: sélectionner ainsi 3 ou 4 articles de synthèse (= Reviews) d'après leur titre et leur abstract, écrits par des auteurs différents (chaque auteur a ses marottes et ses préjugés: moi aussi !). Si on ne lit que les résumés, on risque de "croire" la conclusion, alors qu'elle n'est peut-être pas démontrée par l'article complet. Donc rechercher ces 3-4 articles en «full text» pour les lire en entier: sur PubMed, certains articles sont indiqués Free Article ou Free-full-text (le lien est sousReviews, un autres lien sous chaque article Free article). L'article de vos rêves n'est pasFree article ? Cherchez-le aussi dans Google Scholarqui indexe toutes les Open Archives

  • 6- Enfin: Quand vous avez lu et compris quelques Revues (et fait un résumé en français pour vous-même), ensuite seulement, vous pouvez lire quelques articles récents sur PubMed. Pourquoi les lire ? C’est parce qu’il peut y avoir une publication importante très récente pas encore intégrée dans une revue de synthèse . Aussi car les journalistes (et donc « les gens ») ne voient QUE ce qui est nouveau : il faut donc être au courant de l'actualité, mais sans se laisser trop influencer. Pour la même raison, une fois que vous avez une base de connaissances établies grâces aux Revues scientifiques et validées, vous pouvez regarder quelques sites internet non scientifiques, surtout pour avoir une idée de ce que pensent « les gens », mais aussi pour trouver d'autres idées à tester par la méthode proposée ici.

  • C'est long: Oui, ça prend du temps.

    Toute autre approche conduit à soumettre son jugement à un-e autre : Cet autre peut être « sérieux » ou pas. OK si vous voulez avoir une vague idée sur une question secondaire. Mais ce n'est ni honnête ni intelligent s’il s'agit d’un point vital pour vous, ou de quelque chose que vous devez communiquer largement (émission de télévision, rédaction d'un article scientifique ou d'un livre pour le grand public).

 

Attention aussi, l'absence de preuves n'est pas une preuve d'absences

(En effet, si vous tapez "Nouvel Ordre Mondial & malbouffe" dans PubMed et que vous ne trouvez rien, cela ne veut pas dire que ça n'existe pas, PubMed n'est pas la Bible non plus).

Repost 0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 19:26

A partir de la 2'44 's on part pour prendre de la hauteur. Méditation qui nous montre que l'agitation de notre vie porte en elle-même une auto justification qui nous voile l'absurdité de l'existence en général et de sa propre existence en particulier. L' "essence-Ciel "n'est pas ici. Le Beau et le Bien sont la vérité de Dieu, mais ici bas, ils ne s'unissent au vrai que par des éclairs rares et fugitifs.

Voir les commentaires

Repost 0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 10:04
Conférence la Methylation- Bordeaux le 09 février 2017

L'homocystéine est-il vraiment le marqueur de la methylation et des pathologies cardiovasculaires ?. Pourquoi l'apport de folate et de B12 qui baisse l'homocysteine ne protègent pas toujours des pathologies cardio-vasculaires ? L'homocystéine est un acide aminé sulfuré similaire à la cysteine et ne trouve pas dans l’alimenation, il est produit par l’organisme et est considéré comme une endotoxine, il doit être éliminé ou métabolisé. Nous verrons dans cette conférence l'aspect génétique mais aussi environnementale d'une methylation basse, la complexité de tous ces rouages et l'attention à ne pas faire n'importe quoi même avec l'aspect micro nutritionnel. Il y'a une trentaine de pathologies derrière l'hypométhylation qui touche nombreuses fonctions : activation et désactivation des gènes, detoxication, productions hormones et neuromédiateurs, fabrication des cellules immunitaires, synthèse d'ADN et d'histone, production d'énergie....La question est de savoir est-ce que je méthyle bien ou pas et surtout comment agir sans nuire ?

Conférence la Methylation- Bordeaux le 09 février 2017
Repost 0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 08:59
La chasse au trésor

L'illumination : à condition d’être des aventuriers. Si en effet nous sommes satisfaits de notre condition terrestre, si nous nous contentons de la médiocrité de notre existence, si nous demeurons sans grands projets et sans grands désirs, alors nous ne serons pas prêts à entrer dans la chasse au trésor. Pour entreprendre cette chasse, il faut essentiellement désirer que ça change, en gros, être des insatisfaits. Accepter les éventuels bouleversements dans notre vie et être prêts à lâcher beaucoup de choses pour acquérir la perle rare. Au fond, c’est une question d’amour.

Que de plus grand trésor à celui qui a reçu la révélation d'un Dieu vivant et caché. Pas une religion, un concept mais une rencontre. Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu'il possède, et il achète la perle. B.L.

L'homme vraiment "libéré" se reconnait à ce signe qu'il se refuse plus de choses permises qu'il ne se permet de choses défendues G.Thibon

 

Repost 0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 06:51

 L'homme a besoin de liberté mais paradoxalement, il lui faut de la fermeté, des règles, un sol sous ses pieds. 

 

Mais en vérité il n’existe aucune fondation qui rassure. L’homme a beau avoir mangé de l’arbre de la connaissance et du mal, il reste enfermé dans le carré de sa raison et de sa logique

 

Dans notre société rationalisée, conciliante, comme un héritage venu d'ailleurs." Vivre implique un affrontement qui peut nous briser. Mais si l'on va jusqu'au bout, le visage de l'homme resurgira de nouveau.  

 

A travers la résurrection que le Christ nous à manifesté, il nous a promis du sortir du carré, mais pour participer à l’impossible il nous faut mourir à nos vérités éternelles, à notre petit moi centré et rationnel. Bruno Lacroix

 

Qui de mieux que Gibran pour évoquer le chemin :

 

«Jésus n'est pas venu du coeur du cercle de Lumière pour détruire les demeures des hommes et construire sur leurs ruines des couvents et des monastères. Il n'a pas persuadé l'homme fort de devenir moine ou prêtre, mais Il est venu pour propager sur cette terre un esprit nouveau, avec le pouvoir de saper les fondations de toute monarchie bâtie sur les ossements et les crânes humains...

 

 Il est venu détruire les palais majestueux, construits sur les tombes des faibles, et écraser les idoles érigées sur le corps des pauvres. Jésus ne nous a pas été envoyé pour apprendre au peuple à bâtir de somptueuses églises et des temples magnifiques au milieux des huttes froides et délabrées et des tristes masures... Il est venu pour faire un temple du coeur de l'homme, un autel de son âme et un prêtre de son esprit.

 

 Telle était la mission de Jésus de Nazareth, et tels sont les enseignements pour lesquels on l'a crucifié. Et si l'Humanité était sage, elle se lèverait en ce jour pour chanter avec force la chant de la conquête et l'hymne du triomphe.»

 

(montage vidéo d'Ivan et Dianista)

Repost 0
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 15:51
6 signes de cancer de la prostate

 

 Le cancer de la prostate est un phénomène relativement fréquent chez les hommes en général. Mais, seulement un très petit pourcentage d'hommes développe réellement une forme cliniquement significative. En d'autres termes, la plupart des cancers de la prostate restent perpétuellement latents et, à toutes fins utiles, sont totalement inoffensifs. Seulement un pourcentage minime de cancers de la prostate se développe réellement en une forme agressive. 

Pour éviter ce dernier type, il est important de vous renseigner sur les symptômes les plus communs associés au développement des tumeurs de la prostate. Ces problèmes comprennent la vessie et les urines qui se traduisent par:


1. urination douloureuse ou difficile et miction fréquente, surtout la nuit

2. sang dans l'urine et le sperme

3. perte de contrôle de la vessie

4 débit ou vitesse urinaire réduite

5 douleur dans le bassin et osseuse

6 enflure des jambes

 

Beaucoup de ces signes de cancer de la prostate se développent lentement avec le temps. Cependant, si vous remarquez que vous avez soudainement plus de difficulté à libérer de l'urine, ou qu'il y a une accumulation de pression dans votre vessie ou dans la région urétrale, cela pourrait être un signe d'alerte précoce qu'une tumeur de la prostate se forme. Dans un autre post, je donnerais quelques indications pour stopper ce phénomène

6 signes de cancer de la prostate
Repost 0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 17:12

Le fait pour nous de ne pas recevoir de Dieu ce que nous attendons de Lui, de ne pas voir nos prières exaucées, ne doit en aucun cas nous conduire à nous croire abandonnés de Dieu et à désespérer de Lui. Mais nous devons considérer que :

1) Dieu n’est en aucun cas soumis à notre volonté ; et donc nous ne pouvons prétendre obtenir de Lui tout ce que nous voulons ;

2) Dieu répond toujours à nos prières, mais pas toujours immédiatement et de la façon que nous le voulons ;

3) L’aide et le soutien que Dieu nous apporte n’ont pas nécessairement la forme que nous pensons et que nous attendons ;

4) Notre attachement à Dieu, notre amour pour Lui, dans la mesure où il est conditionné par des intérêts, si nobles soient-ils, n’a guère de valeur ; notre amour n’est authentique que s’il est gratuit, c’est-à-dire n’est d’aucune façon subordonné à un désir ou à une attente, à une volonté où à un espoir.

Ces considérations nous amènent toutes à relativiser notre propre volonté, à ne plus la placer au premier plan de nos préoccupations et au centre de notre relation avec Dieu, mais à y renoncer pour nous confier non plus en elle mais en Dieu seul.

On peut dire aussi que l’homme doit s’en remettre totalement à la volonté de Dieu et non à sa propre volonté pour trouver une issue positive à la situation difficile qu’il vit et pour surmonter l’épreuve qu’il affronte. Dans ce sens, les paroles du Christ sur la Croix « Père, je remets mon esprit entre Tes mains » peuvent être mises en correspondance avec celles qu’Il prononce au jardin de Gethsémani : « Mais que Ta volonté soit faite et non la mienne ! ». JC-Larchet

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Bruno Lacroix
  • Le blog de Bruno Lacroix
  • : Optimisez la santé mentale et physique à travers la fusion de connaissances et recherches en psychologie, psychiatrie, neuroendocrinologie, psychoneuroendocrinologie, métabolisme, nutrition ainsi qu’à travers les domaines de la science et la spiritualité "En Dieu je crois, pour le reste j’ai besoin de preuves" http://nutriresearch.wix.com/bruno-lacroix
  • Contact

Recherche

Liens