Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 07:34

Les toxines 

Métaboliques, microbiennes, et fabriquées par l’homme

    Les trois principaux types de toxines identifiés ci-dessus conduisent à la fibromyalgie, cependant, les toxines du métabolisme sont les moins importants dans les premiers stades, mais representent des effets plus dangereux dans les stades avancés de la fibromyalgie. La raison est que toutes sortes de ravage métabolique sont causé sur les tissus humains une fois que le métabolisme de l'oxygène devient dysfonctionnelle.  Le   métabolisme (somme totale de tous les processus vitaux) produit de nombreux oxydants et déchets. En matière de santé, les mécanismes de détoxication de l'organisme neutralisent les radicaux libres. Dans la maladie, des radicaux libres sont produits dans des quantités tellement importantes que les systèmes de détoxication échouent. Les radicaux libres en excès s'accumulent et provoquent une augmentation de l’oxydation qui, à son tour, conduit à l’hypoxie et à l'acidose. Les états de maladies qui conduisent à l’oxydation et à l’hypoxie comprennent la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique, le syndrome de sensibilité chimique.... 

    Les microbes oxydants sont produits en grandes quantités par les microbes qui vivent dans l’organisme en bonne santé. Ces microbes se multiplient rapidement dans l'intestin et l’ écosystèmes sanguin et augmente aisni encore plus la surchage de toxines lorsqu’il y a une surcharge en sucre, l'abus d'antibiotiques, de pesticides, de polluants et autres toxines. Tous ces agents microbiologiques oxydants causent un excès de stress oxydatif , à son tour, conduit à l’hypoxie et à l'acidose. Les microbes oxydants comprennent les produits fabriqués par: 


    1. Levures (mycotoxines); 

    2. Bactéries (endotoxines et exotoxines); 

    3. Virus (oxydants produits par les cellules endommagées), et 

    4. Parasites (oxydants produits par les parasites ainsi que par les cellules et tissus endommagés par des parasites). 

humor-photos.jpg

   (les femmes sont plus touchées par la fibromyalgie que l'homme) 
Les toxines oxydantes produitent par l’homme comprennent des molécules dangeureuses et mortelles (comme les pesticides, les fongicides et herbicides), les polluants industriels, composés de métaux toxiques (tels que des amalgames dentaires au mercure) et des hormones de synthèse. La charge toxique des produits chimiques a augmenté sensiblement au cours de ce siècle. Par exemple, aujourd’hui dans le monde plusieurs milliers d'antibiotiques servent à nourrir les bovins et les poulets chaque année. BL

Une solution pour diminuer l'excès de toxines : (attention tous les saunas infra rouges ne sont pas tous de qualité) 
  bruno lacroix-infra rouge bruno lacroix-infra rouge

Repost 0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 10:20

Nous savons depuis plusieurs décennies que la nutrition joue un rôle important dans l’immunité et qu’elle influe sur la capacité du système immunitaire à répondre aux infections. Les nutriments que le corps absorbe de la nourriture renforcent le système immunitaire d’innombrables façons. Toute déficiences micro nutrtionnelles a pour conséquences des effets délètères sur notre espérance de vie. Cela fait plaisir de voir le Pr. Montagnier parler de nutrtion et expliquer comment soigner le HIV et autres pathologies  (5 mn video)

« Que ton aliment soit ton médicament, que ton médicament soit ton aliment ! »
 « Si tu es malade, cherche d’abord ce que tu as fait pour le devenir ! »

 Hippocrate.


 


URGENT SIDA! LUC MONTAGNIER AVOUE:"ON PEUT GUERIR DU SIDA!"

Repost 0
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 18:50
De nouvelles recherches montrent un lien entre l'obésité, diabète et le déséquilibre de la flore intestinale .Certains pathogenes sont en excès et il existe parallèlement une déficience en pré et probiotiques. « Le Pr Delzenne et le Dr Cani ont montré le rôle clé de la flore intestinale dans le développement de l’obésité et du diabète de type2. L’équipe de Nathalie Delzenne et Patrice Cani (Louvain Resaerch Institute) a découvert que la flore intestinale (microbiote intestinal) particulière des souris obèses peut causer des micro-perforations de l’intestin qui le rendent perméable. Cette perméabilité altère le rôle protecteur de l’intestin et facilite le passage de toxines dans le sang, provoquant une inflammation à l’origine de l’obésité et du diabète. Les travaux montrent aussi qu’il est possible d’enrayer ce phénomène en manipulant la flore intestinale par le biais d’ingrédients alimentaires appelés « prébiotiques ». Voilà qui ouvre de nouvelles pistes thérapeutiques dans le traitement des désordres métaboliques liés à l’obésité. Les résultats de cette étude, réalisée en collaboration avec l’Université de Gand, sont publiés dans la célèbre revue internationale anglaise Gut. (DH) » Regarder l'étude « Delzenne » surhttp://gut.bmj.com
SilverSurfers.jpg
Repost 0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 21:59
Les allergies (y compris les allergies alimentaires) indique que le système immunitaire est trop actif.Les cellules du système immunitaire font face à une menace étrangère et disposent en place une réponse inflammatoire défensive contre eux.


photo Vladimir
Nous pourrions nous poser la question  suivante: Pourquoi le système immunitaire devient hyperactif?

On a donc à considérer les signaux que le système immunitaire reçoit afin de  déterminer si il ya une prépondérance des signaux pro-inflammatoires versus anti-inflammatoires. Les signaux pro-inflammatoires ont pour conséquences d'exprimer au système immunitaire d'attaquer, et les signaux anti-inflammatoire de lui dire de se replier et de cesser d'attaquer.

Ces signaux inclus les neurotransmetteurs (ex : la noradrénaline, qui est pro-inflammatoires, la sérotonine qui est anti-inflammatoires, à moins que le taux soit trop élevé), les hormones (ex, la thyroïde et le cortisol qui sont considérés comme anti-inflammatoire, les oestrogène dans certaines circonstances, sont considérés comme pro -inflammatoire), les cytokines (signaux du système immunitaire), les eicosinoides, etc  La nutrition a des effets considérables  (par exemple, les oméga-3 sont  anti-inflammatoire, le gluten de blé, le seigle, l'orge, le lait sont pro-inflammatoires).

Lorsque les facteurs sont identifiés, il faut ensuite aller sur l'optimisation des signaux pour aider à promouvoir une prépondérance des signaux anti-inflammatoires qui pourront aider à réduire les allergies.

Repost 0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 05:59

 

Dieu

  • Seul Dieu parle bien de Dieu.

  • Nous ne connaissons Dieu que par Jésus-Christ. Sans ce médiateur est ôtée toute communication avec Dieu. Par Jésus-Christ nous connaissons Dieu.
    Tous ceux qui ont prétendu connaître Dieu et le prouver sans Jésus-Christ n’avaient que des preuves impuissantes. Mais pour prouver Jésus-Christ nous avons les prophéties qui sont des preuves solides et palpables. Et ces prophéties étant accomplies et prouvées véritables par l’événement, marquent la certitude de ces vérités et partant la preuve de la divinité de Jésus-Christ.
    En lui et par lui nous connaissons Dieu. Hors de là et sans l’écriture, sans le péché originel, sans médiateur nécessaire, promis et arrivé, on ne peut trouver absolument Dieu, ni enseigner ni bonne doctrine, ni bonne morale. Mais par Jésus-Christ on prouve Dieu et on enseigne la morale et la doctrine. Jésus-Christ est donc le véritable Dieu des hommes.

Jésus-Christ

  • Sans l’Écriture, qui n’a que Jésus-Christ comme objet, nous ne connaissons rien et ne voyons qu’obscurité et confusion dans la nature de Dieu et dans notre propre nature.

  • Jésus-Christ est un Dieu dont on s’approche sans orgueil et sous lequel on s’abaisse sans désespoir.

  • Jésus-Christ est l’objet de tout, le centre de tout vers lequel tout tend. Qui le connaît, connaît la raison de toutes choses. Ceux qui s’égarent ne s’égarent que manque de savoir une de ces choses.

  • Jésus-Christ a dit les choses grandes si simplement qu’il semble qu’il ne les a pas pensées, et si nettement néanmoins qu’on voit bien ce qu’il pensait. Cette clarté jointe à cette naïveté est admirable.

  • Qu’il y a loin de la connaissance de Christ à l’aimer !

  • Le bonheur n’est ni en nous, ni hors de nous, mais en Jésus-Christ.

  • Nous implorons la miséricorde de Christ, non afin qu’il nous laisse en paix dans nos vices, mais afin qu’il nous en délivre.

  • La connaissance de Dieu sans celle de notre misère fait l’orgueil.
    La connaissance de notre misère sans celle de Dieu fait le désespoir.
    La connaissance de Jésus-Christ fait le milieu parce que nous y trouvons et Dieu et notre misère.

La Bible

  • Qui veut donner le sens de l’Ecriture et ne le prend pas de l’Ecriture est ennemi de l’Ecriture.

Les prophéties bibliques

  • Quand un seul homme aurait fait un livre des prédications de Jésus-Christ, pour le temps et pour la manière, et que Jésus-Christ serait venu conformément à ces pro­phéties, ce serait une force infinie.
    Mais il y a bien plus ici. C’est une suite d’hommes durant quatre mille ans qui constamment et sans variation vien­nent l’un ensuite de l’autre prédire ce même avènement. C’est un peuple tout entier qui l’annonce et qui subsiste depuis quatre mille années pour rendre en corps témoignages des assurances qu’ils en ont, et dont il ne peuvent être divertis par quelques menaces et persécutions qu’on leur fasse. Ceci est tout autre­ment considérable.

  • La plus grande des preuves de Jésus-Christ sont les prophéties. C’est à quoi Dieu a le plus pourvu, car l’évènement qui les a remplies est un miracle subsistant depuis la naissance de l’Église jusque à la fin.
    Aussi Dieu a suscité des prophètes durant 1600 ans, et pendant 400 ans après il a dispersé toutes ces prophéties avec tous les Juifs qui les portaient dans tous les lieux du monde. Voilà quelle a été la préparation à la naissance de Jésus-Christ, dont l’Evangile devant être cru de tout le monde. Il a fallu non seulement qu’il y ait eu des prophéties pour le faire croire, mais que ces prophéties fussent répandues dans le monde entier pour le faire embrasser par tout le monde.

  • Je vois plusieurs religions contraires et, partant, toutes fausses, excepté une. Chacune veut être crue par sa propre autorité et menace les incrédules. Je ne les crois donc pas là-dessus. Chacun peut dire cela. Chacun peut se dire prophète, mais je vois la chrétienne et je trouve des prophéties, et c’est ce que chacun ne peut pas faire.

Les miracles

  • Je hais ces sottises de ne pas croire aux miracles. Si l’Evangile est vrai, si Jésus-Christ est Dieu, quelle difficulté y a-t-il là ?

  • Si j’avais vu un miracle, disent-ils, je me convertirais. Comment assurent-ils qu’ils feraient ce qu’ils ignorent ? Ils s’imaginent que cette conversion consiste en une adoration qui se fait de Dieu comme un commerce et une conversation telle qu’ils se la figurent. 
    La conversion véritable consiste à s’anéantir devant cet être universel qu’on a irrité tant de fois et qui peut vous perdre légitimement et à toute heure, à reconnaître qu’on ne peut rien sans lui et qu’on n’a rien mérité de lui que sa disgrâce. Elle consiste à connaître qu’il y a une opposition invincible entre Dieu et nous et que sans un médiateur il ne peut y avoir commerce.

L’homme

  • Il n’y a que deux sortes d’hommes, les uns justes qui se croient pécheurs, les autres pécheur que se croient justes.

  • L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ; mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser : une vapeur, une goutte d’eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu’il sait qu’il meurt, et l’avantage que l’univers a sur lui, l’univers n’en sait rien.
    Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C’est de là qu’il nous faut relever et non de l’espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale.
    Pensées, 1660

  • Tout homme peut faire ce qu’à fait Mahomet, car il n’a pas fait de miracle et n’a pas été prédit. Nul homme ne peut faire ce qu’à fait Jésus-Christ.

  • L’homme n’est donc que déguisement, que mensonge et hypocrisie, et en soi-même et à l’égard des autres. Il ne veut donc pas qu’on lui dise la vérité. Il évite de la dire aux autres ; et toutes ces dispositions, si éloignées de la justice et de la raison, ont une racine naturelle dans son cœur.

  • Il est dangereux de trop faire voir à l’homme combien il est égal aux bêtes, sans lui montrer sa grandeur. Et il est encore dangereux de lui trop faire voir sa grandeur dans sa bassesse.
    Il est encore plus dangereux de lui laisser ignorer l’un et l’autre, mais il est très avantageux de lui représenter l’un et l’autre.
    Il ne faut pas que l’homme croie qu’il est égal aux bêtes ni aux anges, ni qu’il ignore l’un et l’autre mais qu’il sache l’un et l’autre.

La raison

  • Ce sera une des confusions des damnés de voir qu’ils seront condamnés par leur propre raison par laquelle ils ont prétendu condamner la religion chrétienne.

  • La dernière démarche de la raison est de reconnaître qu’il y a une infinité de choses qui la surpassent. Elle n’est que faible si elle ne va jusqu’à reconnaître cela. Si les choses naturelles la surpassent, que dira-t-on des choses surnaturelles ?

  • Deux excès : exclure la raison, n’admettre que la raison.

  • Toutes les objections des uns et des autres ne vont que contre eux-mêmes, et pas contre la religion.

Marie

  • L’Evangile ne parle de la virginité de Marie que jusqu’à la naissance de Jésus-Christ. Tout par rapport à Jésus-Christ.

  • La foi est différente de la preuve : l’une est humaine, l’autre est un don de Dieu.

  • Entre nous et l’enfer ou le ciel, il n’y a que la vie entre deux qui est la chose au monde la plus fragile.

  • Il faut n’aimer que Dieu et ne haïr que soi.

  • Deux erreurs : prendre tout littéralement, prendre tout spirituellement.

  • J’essaye autant que je puis de ne m’affliger de rien et de prendre tout ce qui arrive pour le meilleur... L’essence du péché consistant à avoir une volonté opposée à celle que nous connaissons en Dieu, il est visible, ce me semble, que quand Il nous découvre sa volonté par les événements, ce serait un péché de ne pas s’y accommoder.

  • Il faut de l’agréable et du réel, mais il faut que cet agréable soit lui-même pris du vrai.

  • Quand on lit trop vite ou trop doucement, on n’entend rien.

  • Notre intelligence tient dans l’ordre des choses intelligibles le même rang que notre corps dans l’étendue de la nature.

  • Notre nature est dans le mouvement, le repos entier est dans la mort.

  • Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie.

 
Blaise Pascal (1623-1662)
Repost 0
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 12:00
Le mercure peut exister sous 3 formes dans le corps :

  • le Hg 0 : C'est celui qu'on trouve dans les thermomètres, et qui est métallique

  • le Hg 1 : ou mercure organique, lié au poisson. Il nous vient aussi des plombages lors de la déglutition.

    En effet, ce sont certaines bactéries qui transforment le mercure métallique en mercure organique. Notons que sous cette deuxième forme, il est environ 50 fois plus toxique que sous la forme métallique
  • le Hg 2 : qui est une forme inorganique du mercure.

    C'est sous cette forme qu'il se dépose dans les dents.
    Les membranes cellulaires ne présentent pas de barrière contre les vapeurs de mercure. Le métal atteint ainsi le cerveau sans aucun problèmes


    Bonne explication sur le mercure dentaire (mais en anglais)
    How Mercury Causes Brain Neuron Degeneration University of Calgary Faculty of Medicine Dept. of Physiology and Biophysics
     
On a pu établir un lien entre le mercure et la maladie d'Alzheimer. En effet, lorsque le mercure arrive dans les cellules nerveuses, il provoque les mêmes réactions que celles provoquées par la maladie d'Alzheimer.

Lors d'autopsies du cerveau faites sur des personnes décédées de la maladie d'Alzheimer, on a mesuré quatre fois plus de dépôts de mercure et deux fois plus de dépôts d'aluminium dans leur cerveau que dans celui de personnes mortes de mort naturelle.

Lorsque qu'il arrive dans l'organisme, le mercure s'y disperse, privilégiant cependant certains endroits précis où on le trouve en plus grande concentration.

Les sportifs de haut niveau ne peuvent pas avoir de mercure dans leurs muscles, ces derniers étant trop utilisés. De ce fait, on trouve un haut pourcentage de sclérose en plaques chez ces personnes.

Ne pouvant se fixer dans les muscles, le mercure migrera ainsi essentiellement dans les cellules nerveuses. Notons que, chez les autres personnes, le mercure est réparti de façon plus ou moins régulière dans le corps.

Il semble vident que les maladies infectieuses ne sont très souvent qu'une tentative du corps pour se défendre contre le mercure, particulièrement dans le cas des candidoses.

Le système immunitaire conduit le corps à produire des microchampignons ayant pour fonction de se lier au mercure. Le corps se débrouille mieux avec ces microchampignons qu'avec des dépôts intra ou extracellulaires.

Ainsi les maladies dues à ces microchampignons se présentent sous un jour nouveau.

Un chercheur japonais vivant à New York, le docteur Yoshiaki Omura, a trouvé une relation entre les maladies virales et bactériennes et les dépôts de mercure. Il n'y a pas d'herpés sans dépôts de mercure. Cette constatation est aussi valable pour d'autres maladies infectieuses, la mononucléose par exemple. Tout ceci nous permet d'appréhender le problème des maladies infectieuses d'une toute nouvelle façon.


Excellent rapport du Professeur Picot et du Dr Grossman sur le lien entre amalgames dentaire et Alzheimer.

MercureDentaireAlzheimerAPMG112007.pdf MercureDentaireAlzheimerAPMG112007.pdf
Repost 0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 19:45

Les taux des maladies auto-immunes ont doublé et triplé dans les pays industrialisés dans le monde entier, ces trois dernières décennies. Les scientifiques les plus éminents sont d’accord que quelque chose dans notre environnement, quelque chose bien au-delà d’une meilleure capacité à diagnostiquer ces maladies, est à l’origine de cette crise sanitaire. Ils sont convaincus que la cause de cette épidémie, qui est en fait mondiale, se trouve principalement dans notre environnement et dans toutes les toxines, pesticides, métaux lourds et produits chimiques qui font désormais partie de notre quotidien. Nous portons tous un « problème corporel » de toxines dans notre circulation sanguine, même les bébés. Plusieurs études montrent que les produits chimiques couramment contenus dans les produits d’entretien ménagers, les cosmétiques et les meubles sont présents dans le sang du cordon ombilical du fœtus. Cela ne sonne pas sain, n’est ce pas ? Mais si nous sommes d’accord pour dire que cette soupe de produits chimiques est nocive, que faisons nous contre cela ? Nous ne voulons pas savoir que les façons dont nous polluons notre environnement font également du mal à notre corps et à nos cellules immunitaires.

Repost 0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 19:33



LA MALADIE DE LYME

http://www.francelyme.fr/index.html

La maladie de Lyme (ou borréliose) est une maladie infectieuse émergente d'origine bactérienne transmise à l’homme par les tiques.

 

sale bête !

 

Les bactéries responsables des borrélioses sont des spirochètes du genre Borrelia transmis par des tiques. En climat tempéré, la contamination se produit souvent lors de journée en plein-air, du début du printemps à la fin de l'automne.

 

Les principaux symptômes sont :

  • fatigue, asthénie profonde, avec ou sans relation avec des efforts
  • syndrôme grippal, avec ou sans fièvre, migraines…
  • difficulté de concentration, perte de mémoire, vertiges, confusion…
  • douleurs le long des trajets nerveux, douleurs articulaires, arthrites, paralysie faciale, engourdissement des membres, frissons, myalgies, tremblements des membres à l'effort, fasciculations, nuque raide…
  • troubles du rythme cardiaque
  • La maladie de Lyme peut donner une multitude de symptômes rendant le diagnostic difficile.

 

Un des signes spécifiques de la maladie de Lyme est l'érythème migrant, qui existe sous différentes formes. Celui ci est caractéristique de la maladie, et impose un traitement d'emblée. Malheureusement, tous les malades ne développent pas un érythème migrant.

La maladie de Lyme s'accompagne souvent de co-infections.

 

Évoluant traditionnellement en 3 stades, la maladie de Lyme, mal traitée ou mal diagnostiquée, peut se chroniciser, la rendant extrêmement difficile à soigner. Cette maladie est la cible d'une controverse thérapeutique dont les patients sont souvent les victimes. Il n'existe aucun vaccin contre la maladie de Lyme, mais un vaccin contre l'encéphalite à tiques est commercialisé.

L'INVS estime le nombre de maladies de Lyme déclarées en France à plus de 5000 cas. Chiffre sans doute largement sous estimé vu la complexité de diagnostic de cette pathologie, et ne prenant pas ou peu en compte les autres maladies vectorielles à tiques.

En France, la maladie de Lyme peut se soigner selon le consensus (texte long - texte court) de la Société d'Infectiologie Française. Les maladies à tiques sont à déclarer au titre des maladies professionnelles.

 

 

LES PRINCIPAUX SYMPTÔMES DE LA MALADIE DE LYME

La maladie de Lyme est appelée la nouvelle "grande imitatrice", puisque celle ci peut singer des nombreuses maladies telles que : le lupus, la fibromyalgie, Parkinson, Alzheimer, arthrite chronique, certaines affections psychiatriques, maladies auto-immunes, syndrome de fatigue chronique, SEP, SLA…

 

Voici une liste non exhaustive des principaux symptômes de la maladie pouvant aider au diagnostic.


1. Piqûre de tique
2. Rougeurs au niveau de la piqûre ou érythème migrant
3. Rougeurs ou boutons sur d'autres endroits du corps
4. Douleurs articulaires (genou, poignet, doigts, coude, hanche...)
5. Orteils et pieds gonflés
6. Douleurs aux chevilles
7. Sensation de brûlures sous les pieds ou aux mains
8. Crampes au pied
9. Accès de fièvre, de transpiration ou frissons
10. Douleurs musculaires et crampes, difficulté de marcher
11. Fatigue, épuisement, manque d'endurance
12. Perte de cheveux anormale
13. Inflammation de glandes
14. Mal à la gorge
15. Douleurs au pelvis ou aux testicules
16. Menstruations irrégulières
17. Seins douloureux, production de lait (lactation)
18. Troubles de la vessie et de la fonction urinaire
19. Troubles de la libido
20. Estomac irritable et sensible
21. Troubles de la fonction intestinale(constipation, diarrhée)
22. Douleurs dans la poitrine et les côtes
23. Souffle court, toux
24. Palpitations cardiaques, extrasystoles, arythmie...
25. Douleurs et/ou inflammations des articulations (arthrite)
26. Raideurs/craquements de la nuque, du cou et du dos
27. Lancements ou douleurs lancinantes dans les muscles
28. Picotements, engourdissements
29. Tremblements d'un ou de plusieurs membres
30. Douleur dans les mâchoires, les dents ou/et à la mastication
31. Tics nerveux au visage, à la paupière
32. Paralysie faciale
33. Yeux/vision: double, trouble, douleurs
34. Oreilles/ouïe: bourdonnements, sifflements, douleurs
35. Etourdissements, perte de l'équilibre, mal de mer accru
36. Cerveau pas clair, qui a du mal à fonctionner
37. Mal à la tête
38. Confusion
39. Difficultés pour penser (pensée confuse), se concentrer et lire
40. Perte de mémoire court terme et oublis
41. Problèmes d'orientation: se perdre ou aller là où on ne voulait pas
42. Problèmes pour écrire et/ou pour parler
43. Dépression, irritabilité, sautes d'humeur
44. Troubles du sommeil: trop, pas assez, se réveiller la nuit ou trop tôt
45. L'alcool provoque des effets renforcés
46. Changement de poids (perte ou gain) inexpliqué

Tiré des Guidelines du Dr Burrascano, médecin américain spécialiste des maladies à tiques.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Bruno Lacroix
  • Le blog de Bruno Lacroix
  • : Optimisez la santé mentale et physique à travers la fusion de connaissances et recherches en psychologie, psychiatrie, neuroendocrinologie, psychoneuroendocrinologie, métabolisme, nutrition ainsi qu’à travers les domaines de la science et la spiritualité "En Dieu je crois, pour le reste j’ai besoin de preuves" http://nutriresearch.wix.com/bruno-lacroix
  • Contact

Recherche

Liens