Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 17:19

 

Les Scientifiques Reconnaissent que la Genèse est "Près de la Vérité" 

 

Les scientifiques deviennent un peu nerveux quand ils se rendent compte que leurs 

découvertes les ramènent au premier chapitre de la Genèse. Remarquez l'utilisation du 

mot "mystérieux" dans les citations suivantes : 

 

« La plupart des cosmologistes (les scientifiques qui étudient les structures et 

l'évolution de l'univers) s'accordent que la création de la Genèse, dans la rêverie d'un 

vide initial, peut être incroyablement près de la vérité. » (Le magazine Time du 

décembre 1976) 

 

"L'univers subitement naît d'une explosion... Le Big Bang a une ressemblance 

mystérieuse à l'ordre de la Genèse.» L'écrivain scientifique Jim Holt, Wall Street 

Journal  

 

"De nouvelles révélations scientifiques des supernovas, des trous noirs, des quarks et 

le big bang suggèrent même à certains scientifiques qu'il y a un "grand architecte" dans 

l'univers.» (Les Nouvelles Américaines et le Rapport Mondial, 31 mars, 1997) 

 

La Bible Parle d'un Standard Spécifique 

 

"Une faible variation dans les lois physiques comme la gravité ou l'électromagnétisme 

rendraient la vie impossible... La nécessité pour produire la vie est le centre de tout le 

mécanisme et standard de l'univers." John Wheeter, professeur de physique de 

l’Université de Princeton (Reader's Digest, septembre 1986) 

Même l'évolutionniste Stephen Hawking, le scientifique considéré le plus connu depuis Albert Einstein, admet que l'univers et les lois de la physique semblent nous avoir été spécialement conçues. Si n'importe laquelle des 40 qualités physiques n'avait qu'une valeur légèrement différente, la vie comme nous le savons ne pourrait pas 

exister : Les atomes ne seraient pas stables ou ils ne se combineraient pas dans les molécules ou les étoiles ne formeraient pas de lourds éléments, ou l'univers s'effondrerait avant que la vie puisse se développer, et etc." (Austin American Statesman, 19 octobre 1997) 

 

 

La Bible Parle d'Un Ancêtre Commun 

 

"Les chercheurs suggèrent que pratiquement tous les hommes modernes, dont 99 % d'entre eux, nous dit un scientifique, est rattaché de près génétiquement et partage des gènes avec un ancêtre mâle surnommé chromosome-Y Adam. Nous constatons que les humains ont des racines génétiques très peu profondes qui viennent d'un ancêtre très récent... Cela indique que l'origine à prit naissance à un endroit spécifique sur le globe et ensuite il s'est répandu de là." (US. News & World Report, 4 décembre, 1995) 

 

La Bible et le Déluge Universelle 

 

"Environ 85 % de la surface rocheuse dans le monde est composé de roche sédimentaire indiquant qu'il y eu un temps où la terre était couverte d'eau." Peter and Paul Lalonde, 301 Startling Proofs & Prophecies 

 

La loi des Probabilités Confirme la Genèse 

 

"La chance qu'une haute forme de vie pourraient avoir émergé de cette manière [par l'évolution] est comparable à la chance qu'une tornade balayant un cimetière de voitures pourrait assembler un Boeing 747 » 

 

"La probabilité que la vie prenne forme d'une matière inanimée est  de un sur un chiffre de 40,000 zéros. Ceci est assez grand pour enterrer entièrement Darwin et la doctrine de l'évolution. Il n’y a eu aucune soupe primitive que ça soit sur notre planète ou n’importe qu’elles autres. Si le début de la vie n’est pas un hasard, il doit donc avoir 

été le produit d'une intelligence déterminée." Monsieur Fred Hoyle, le professeur d'astronomie de l’Université de Cambridge 

 

La Genèse Explique l'Origine des Sexes 

 

Presque toutes les formes de vie complexe se composent d'un mâle et d'une femelle que se soit les chevaux, les chiens, les humains, les mites, les singes, le poisson, les éléphants, les oiseaux, etc. Le mâle a besoin de la femelle pour se reproduire et la emelle a besoin du mâle pour se reproduire. L'un ne peut continuer la vie sans l'autre. 

La Bible nous dit que "celui qui les a faits, dès le commencement les a faits mâle et femelle" (Matthieu 19:4 Darby).  

 

Mais si l'évolution est vraie, lequel est apparu en premier selon la théorie de l’évolution ? Si un mâle est né avant une femelle, comment le mâle de chaque espèce peut donc se reproduire sans la femelle? Comment est-il est possible qu'un mâle et une femelle puissent naître spontanément s'ils ont chacun un système reproducteur 

complexe et complémentaire? Si chaque sexe était capable de se reproduire sans l'autre, pourquoi (et comment) auraient-ils développé un système reproducteur qui exige les deux sexes pour que leur espèce puisse survivre? 

 

La Genèse et l'Univers 

 

La science exprime l'univers en cinq termes : le temps, l'espace, la matière, la force et 

le mouvement. Dans la Genèse 1:1,2,  de telles vérités sont parfaitement révélées aux 

Hébreux en l'an 1450 avant Jésus-Christ: " Au commencement [le temps], Dieu créa 

[la force] les cieux [l'espace] et la terre [la matière]... et l'esprit de Dieu se mouvait [le 

mouvement] au-dessus des eaux." La première chose que Dieu fait savoir à l'homme 

est qu'Il contrôle tous les aspects de l'univers. 

 

La Genèse Différencie l'Homme des Animaux 

 

La Bible nous dit que les animaux sont créés "dépourvus d'intelligence." Nous sommes faits à "l'image" de Dieu. Nous ne sommes pas simplement une plus haute forme d'espèces sur l'échelle évolutionniste. Comme êtres humains, nous sommes conscients de notre "être". Dieu est "JE SUIS," et nous savons que "nous sommes." Nous avons la compréhension que nous existons. Parmi d'autres caractéristiques uniques, nous avons une capacité innée d'apprécier la création de Dieu. Quel animal regarde d’une admiration révérencielle à un crépuscule, ou à la magnificence du Grand Canyon ? 

Quel animal peut apprécier les sons de musique ou prend le temps pour se former un orchestre pour créer et harmoniser de la musique ? Quel animal parmi les bêtes crée un système de justice et la répartie pour ses semblables? Nous sommes des êtres moraux. 

 

Pendant que les oiseaux et d'autres créatures ont des instincts pour créer (les nids, etc.), nous avons la capacité de dévoiler les lois cachées de l’électricité. Nous pouvons utiliser la loi aérodynamique pour nous transporter autour du globe. Nous avons aussi la capacité donnée de Dieu d'apprécier la valeur de la création. Nous exhumons les 

trésors cachés d'or, d’argent,  des diamants, du pétrole et nous les utilisons pour notre propre avantage. Seulement les humains ont la capacité unique d'apprécier Dieu pour cette création incroyable et répondre à Son amour. 

 

Si tu me cherches de tout ton cœur tu me trouveras. (Deutéronome 4.29)

 

Repost 0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 12:07

On entend souvent dire que les scientifiques réputés sont tous des parfaits adhérents de l’évolutionnisme et que les rares créationnistes qui ont fait des études dans le domaine de la science ne sont que des vulgaires excentriques qui essaient de manipuler les gens avec leurs idées subversives.

Pourtant, depuis 2001, plus de 700 scientifiques de haut niveau ont volontairement signés la pétition de dissidence au darwinisme du Discovery Institute. Pour être un signataire éligible, il faut détenir un doctorat dans une discipline scientifique telle que la biologie, la chimie, les mathématiques, l’ingénierie, l’informatique, ou une autre science naturelle, ou détenir un doctorat en médecine et servir comme professeur de médecine

  

Most Current Dissent list Aug 2008 Most Current Dissent list Aug 2008

 

  

 colloque

 Le modèle créationniste

  1. Les formes  de vie ont été créées spécialement et surnaturellement.
  2. Les formes de vie majeur que nous observons aujourd’hui ont des ancêtres séparés
  3. Ils se reproduisent d’après leur « sorte » ou « baramin » – l’habilité de varier est limité
  4. La création fut un événement récent
  5. La terre originale était fait pour des créatures vivants
  6. L’homme est unique Les animaux et les hommes était végétarien
  7. La mort est le résultat de la désobéissance de l’homme (Adam) face au Créateur
  8. Les catastrophes depuis la chute de l’homme:
    • Le déluge universel
    • Mouvement des continents
    • Fossilisation, Changement de climat drastique
    • La tour de Babel
  9. L’environnement pré-diluvien était sub-tropicale/tropicale et il y avait peut-être un canapé au dessous de la terre
  10. L’ère glacial fut un événement post-diluvien

Prédictions

Évidences

Créateur Éternel
Matière Éternelle*

L’univers a un début; la 2ième loi de la thermodynamique; la vie est organisée

La vie est éternelle
La vie a eu un début*

Loi de la biogenèse

Les catégories de vie ne sont pas reliées
Tout vie est reliée*

Le registre fossile; réversion vers le type original; similarités*

Catastrophe globale
Uniformité*

Fossiles; strates sédimentaires; uniformité présente*

Mutations sont négatives
Mutations comme mécanisme*

Les mutations sont pathologiques

La création de la vie
Génération spontanée de la vie*

Loi de la biogenèse; Probabilités mathématiques

Organes toujours complets
L’évolution graduelle des organes*

Complexité irréductible; sélection naturelle

* = prédiction/évidence de la théorie de l’évolution

 

 

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 09:46

Le pluvier doré

On m’appelle “Pluvier doré”.

  A peu de chose près, ma taille est comparable à celle de la colombe et, comme elle, je suis capable de voler. Mais là s’arrête pratiquement tout ce que j’ai de commun avec cette collègue. Observez mon plumage ! Ma nuque est noire comme un tuyau de poêle ainsi que ma gorge, les reflets de mon poitrail et de mon dos. Et regardez donc comme mon Créateur a décoré chacune de mes plumes d’un merveilleux liseré. Tout le dessus de mon plumage scintille de reflets verts dorés, d’où mon nom : “Pluvier doré” ou encore “Pluvialis dominica fulva” pour vos scientifiques. […]

Au terme de 26 jours d’incubation, je cassai la coquille de mon œuf. Ensemble avec mes frères et sœurs, je me retrouvais dans une petite cuvette capitonnée de mousse et de feuilles mortes. C’était en Alaska. […]


Voilà donc mon lieu de naissance. Nos parents nous alimentaient de vitamines et de protéines: des fruits sous forme de baies acidulées et de baies de camarine, et de la viande sous forme de chenilles bien grasses et de croustillants coléoptères.


Nous avons grandi rapidement. Bientôt ce fut le moment d’apprendre à voler: quelle merveille! Pour la marche, en revanche, c’est tout à fait différent. Si vous me regardez, vous allez certainement sourire. Oui, oui, vous avez raison, mon pas est vacillant. Mon Créateur a jugé bon de me construire ainsi. Pensez-vous sérieusement que je serais “apparu” par hasard selon ce que certains d’entre vous appellent, de façon légèrement pompeuse, “l’organisation autonome de la matière”? Et savez-vous aussi que je vole jusqu’à Hawaii? Oui, c’est vraiment une très grande distance. Vous vous demandez certainement comment j’y parviens. Tout simplement en volant. Mon Créateur ne m’a pas destiné à être champion de course ou recordman à la nage. Par contre, je peux voler d’autant mieux, je vais vous le prouver.


Quelques mois seulement après la naissance, nous savions à peine voler que déjà nos parents nous quittaient. Ils nous devançaient en direction de Hawaii. Évidemment, nous l’ignorions à ce moment-là. En fait, le départ de nos parents nous importait fort peu! La seule chose qui nous intéressait vraiment, c’était la nourriture. De vrais gloutons! En un temps record, nous prenions 70 g. Donc plus de la moitié de notre poids. Essayez de vous représenter cette donnée à votre échelle humaine. Au bout de trois mois, votre pèse-personne indiquerait


125 kg au lieu de 80 kg! Vous aimeriez certainement savoir pourquoi je mange tant.

C’est tout simple : mon Créateur m’a programmé ainsi. Cet excédent de poids, mon carburant, m’est indispensable pour ma très longue traversée d’Alaska à Hawaii, soit une distance d’environ 4 500 km. Oui, oui, vous avez bien entendu ! Mais attendez, il y a mieux encore ! Durant tout ce trajet, je n’ai aucune possibilité de me reposer un seul instant! Pas d’île, pas d’îlot, pas le moindre petit espace de terre sèche. Et, comme vous le savez, je ne sais pas nager.


Avec mes compagnons d’âge, je vole sans interruption au-dessus de la mer durant 88 heures, donc trois jours et quatre nuits. Certains savants ont fait un petit calcul pour arriver au résultat de 250 000 battements d’ailes. Ce qui équivaudrait pour vous à faire un quart de million de pompes.


J’aimerais à présent vous poser une question. Comment pouvais-je savoir qu’il me fallait engraisser de 70 g exactement pour arriver jusqu’à Hawaii? Qui donc m’a dit d’aller à Hawaii ? Qui m’a indiqué la direction à prendre ?


Je n’ai jamais effectué un vol de reconnaissance sur ce trajet ! L’itinéraire ne présente aucun point de repère pour mon orientation. Comment donc ai-je pu, avec mes compagnons, découvrir ces îles minuscules dans l’immensité de l’Océan Pacifique ? Si nous les avions “loupées”, nous serions tombés dans l’Océan, faute de carburant. Tout autour, en effet, à des centaines de kilomètres à la ronde, il y a de l’eau, rien que de l’eau.




Vos scientifiques se creusent encore et toujours les méninges pour comprendre comment nous déterminons et corrigeons notre itinéraire de vol. Les tempêtes nous font fréquemment dévier du cap. En dépit de cela, notre vol se poursuit à travers brouillard et pluie. Indépendamment des rayons du soleil, d’une nuit étoilée ou d’un ciel totalement couvert, nous arrivons toujours au but. En admettant qu’un jour vos scientifiques puissent percer l’un ou l’autre détail concernant ce mystère, sauraient-ils pour autant comment cette surprenante faculté s’est mise en place ? Je veux bien vendre la mèche: Dieu, le Seigneur, a intégré dans notre organisme un système de pilotage automatique. Vos avions à réaction sont équipés d’instruments de navigation analogues. Ils sont connectés à un dispositif d’ordinateurs qui mesurent en permanence la position de vol et la comparent avec le trajet programmé. En cas de déviation, ils corrigent et redressent automatiquement le cap. Concernant notre propre système de navigation, le Créateur a programmé les coordonnées du trajet “Destination Hawaii” de telle sorte que nous puissions maintenir le cap sans peine. Considérez bien ce détail! Ce dispositif de pilotage automatique est incorporé dans un volume des plus réduits, tout en fonctionnant de manière absolument fiable! Êtes-vous toujours persuadé que tout cela n’est que le fruit du pur hasard ? Moi, pas ! Réfléchissez donc un peu ! Supposez qu’un ancêtre du pluvier doré -peu importe ce que cela pouvait être- ait engraissé de 70 g exactement tout à fait par hasard. Croyez-vous que, de la même manière, par hasard, lui soit venue l’idée de s’envoler ? Que par aventure il ait pris la bonne direction, sans dévier, sur une distance de plus de 4 000 km? Pensez-vous sérieusement qu’il ait pu trouver “ces îles” dans l’immensité de l’Océan, comme cela, par hasard ? Et les jeunes pluviers (de la nouvelle génération) auraient-ils pu vraiment, à leur tour, revivre ces mêmes situations hasardeuses ? Considérez-le donc bien ! La plus légère déviation du cap programmé suffirait à faire périr irrémédiablement l’espèce tout entière !


Je ne vous ai pas encore tout raconté.


J’effectue les 4 500 km de vol, en 88 heures, donc à une vitesse d’environ 51 km/h. Certains scientifiques ont découvert que, pour notre espèce, cette vitesse est idéale.


Si nous volions plus lentement, nous utiliserions trop de carburant rien que pour maintenir le “moteur” en mouvement. En vol plus rapide, trop d’énergie serait gaspillée pour surmonter les forces de frottement de l’air. Un phénomène analogue se produit d’ailleurs pour votre voiture. Si vous dépassez la vitesse de 110 km/h, la consommation d’essence augmente pour la même distance parcourue, à cause de la résistance de l’air. Seule différence : vous pouvez vous arrêter à la prochaine station pour refaire le plein! Pas moi!... Les 70 g de graisse doivent à tout prix suffire pour atteindre le but, en dépit d’éventuels vents contraires.

Avez-vous la “bosse des maths” ? Dans ce cas, prenez votre calculatrice ! Selon certains chercheurs, les pluviers de notre espèce transforment en une heure de vol 0,6 % de leur poids en énergie motrice et en chaleur. La construction de vos avions s’avère nettement plus médiocre. Par rapport à son poids, un hélicoptère, par exemple, utilise 7 fois plus de carburant que moi et un avion à réaction, 20 fois plus.


Je pèse 200 g en début de vol; 0,6 % de ce poids représentent 1,2 g. Après une heure de vol, je pèse donc encore 198,8 g dont 0,6 % correspondent à 1,19 g. Après deux heures de vol, mon poids est donc réduit à 197,61 g dont à nouveau il faut déduire 0,6
%... Vous suivez toujours? Vous verrez, même les “maths” peuvent servir à célébrer la gloire de Dieu...

Au terme de mon voyage, mon poids ne doit pas être inférieur à 130 g, sinon toutes mes réserves seraient épuisées, je ferais une chute libre dans l’océan et me noierais. Continuez vos calculs, s’il vous plaît! Après trois heures de vol, je pèse 196,42 g. Après quatre heures, 195,24. Calculez encore, j’attends vos résultats... Qu’y a-t-il? Ah bon! Vous pensez que le calcul ne peut tomber juste, vous êtes persuadés que je ne peux arriver au but avec 70 g de graisse. Vous avez constaté qu’il me faut en réalité 82,2 g de lipides. Votre calcul est tout à fait juste! Sur la base de mes données, la totalité de mon carburant serait utilisé après 72 heures de vol. Ce qui signifie qu’à 800 km du but, je serais condamné à la chute fatale.

Voyez! Mon Créateur a aussi pensé à cela. Il nous a équipés chacun de deux informations vitales.

1. Ne vole pas en solitaire par-dessus l’immense océan, mais reste toujours en groupe.


2. Pour ce vol, rangez-vous toujours en forme de “V ”.


Ce type de vol permet à chaque participant une économie moyenne d’énergie de 23 % par rapport au vol solitaire. Ce bénéfice ne profite évidemment pas à l’oiseau de tête, mais celui-ci ne remplit pas cette tâche en permanence. Comme l’effort à fournir à l’avant est plus considérable, ce sont les plus costauds qui se relaient. En queue de groupe, on utilise d’autant moins d’énergie. C’est ainsi que nous mettons en pratique un comportement que votre Bible mentionne comme “la loi du Christ
“: “Portez les fardeaux les uns des autres”.

Nous sommes ainsi en mesure d’atteindre en toute sécurité nos quartiers d’hiver. Il nous reste même à chacun quelques grammes de graisse. Notre Créateur a prévu et programmé ce petit excédent pour pallier d’éventuels vents contraires. Quelle merveilleuse prévenance!


Pouvez-vous continuer à croire que je suis le fruit du hasard et que j’ai échoué là par pure aventure ?

Repost 0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 15:29
Tout organisme vivant a besoin d'un milieu biologique spécifique. C'est ce milieu déterminé avec lequel il est en relation qui lui donne l'énergie, l'aliment, dont il a besoin pour se mouvoir, pour croître, pour se reproduire. Il est naturellement doté des moyens qui lui permettent de vivre et s'il en était autrement, il ne verrait pas le jour ou serait vite éliminé parce ce que non viable.

La cellule n’a pas fini de nous étonner. Toutes les universités du monde ont des projets de recherches divers afin d’élucider le fonctionnement des milliers de structures cellulaires. Déjà, les bactéries, ces cellules beaucoup moins complexes que les cellules végétales et animales, montrent des structures que nous ne finissons plus d’étudier. Par exemple, le flagelle de la bactérie est depuis fort longtemps un centre d’intérêt. Cette structure locomotrice qui se trouve par centaines d’exemplaires à la surface des bactéries est d’une ingéniosité extrême. Elle est composée d’environ 60 parties différentes. Des engrenages, rotors, filaments, joints, etc... doivent être fabriqués dans la bactérie, transportés et assemblés au niveau de la membrane bactérienne.

100 000 MILLIARDS DE CELLULES QUI DANSENT


.

Études sur le GPS de la cellule

Une équipe de chercheurs de l’université de Copenhague au Danemark s’est intéressée au cil principal présent sur la majorité des cellules animales. Les résultats de leurs recherches sont présentés en ce mois de décembre 2008 à l’American Society for Cell Biology.

Science Daily rapporte :

« Le cil principal, une structure isolée et analogue à une antenne se trouvant à la surface extérieure de presque toutes les cellules humaines, oriente les cellules afin de bouger dans la bonne direction et à la vitesse requise pour guérir les blessures, tout comme un GPS (« Global Positioning System ») aident les bateaux à naviguer jusqu’à leur destination. »

Cet organite cellulaire détecte un facteur protéique associé avec la présence d’une blessure. Lorsque le cil principal est stimulé par ce facteur protéique, il dirige les cellules « fibroblastes » vers la blessure.

Christensen résume ainsi :

« La découverte réellement importante est que le cil principal détecte les signaux, ce qui indique aux cellules d’engager leur compas de lecture et de bouger dans la bonne direction pour fermer la blessure »

Structure inutile vous disiez ?

Les études sur le cil principal ont misent en lumière une autre fausseté issue de la théorie de l’évolution. Cette structure avait été décrite par les évolutionnistes comme étant un vestige, c’est-à-dire une structure aujourd’hui inutile mais héritée d’un ancêtre de la cellule. Cet ancêtre (inconnu et inexistant aujourd’hui …) aurait eu un cil principal fonctionnel mais en évoluant, la fonction de ce cil serait devenue inutile et inopérante (du lamarckisme déguisé …).

Dans la théorie créationniste, chaque organe et structure biologique a été conçu pour l’organisme qui le porte.  Si aucune fonction n’est connue actuellement pour un tel organe, nous prédirons alors que la science finira par la trouver.

C’est très exactement se qui s’est produit dans ce cas de biologie cellulaire aussi bien qu’en anatomie humaine : rappelons que chez l'humain, une centaine d'organes dits vestigiaux avaient été répertoriés au début du 20e siècle. Pourtant l’avancement de la science a permit de mettre à jour la fonction biologique de chacun d’eux. Même le coccyx et l’appendice ont bel et bien des fonctions importantes (points d’attachements de muscles et fonctions lymphatiques, respectivement).

Le point capital qui ressort de ces constats scientifiques est que la théorie créationniste se montre supérieure au niveau prédictif que la théorie de l’évolution qui n’accumule que des déboires.

Science Daily conclu ainsi :

« Autrefois décrit comme un organite vestigial abandonné par « l’époussetage évolutionniste », le cil principal, dans la dernière décennie, s’est élevé comme un détecteur cellulaire vital à la racine d’un large éventail de troubles de santé (…) »

 

Source:

Primary Cilium As Cellular ‘GPS System’ Crucial To Wound Repair (25 décembre 2008) http://www.sciencedaily.com/releases/2008/12/081217190330.htm

Romains
En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Bruno Lacroix
  • Le blog de Bruno Lacroix
  • : Optimisez la santé mentale et physique à travers la fusion de connaissances et recherches en psychologie, psychiatrie, neuroendocrinologie, psychoneuroendocrinologie, métabolisme, nutrition ainsi qu’à travers les domaines de la science et la spiritualité "En Dieu je crois, pour le reste j’ai besoin de preuves" http://nutriresearch.wix.com/bruno-lacroix
  • Contact

Recherche

Liens