Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 14:31

Les graisses trans sont délétères pour notre organisme:

 

  1. Elles freinent entre autres l’enzyme delta-6-désaturase, ce qui entrave le métabolisme nécessaire de nos acides gras omega 3 et oméga 6 primaires (acides alpha-linoléique acide linoléique) en prostaglandines (substances hormonales importantes).
  2. Elles obstruent les acides gras oméga 3 et oméga 6 dans leur travail, pouvant notamment provoquer des troubles hormonaux, circulatoires, immunitaires, de concentration et de mémoire.
  3. Elles augmentent le taux de cholestérol (ils augment les « mauvais » LDL et diminuent le «bon » HDL), augment l’adhérence des plaquettes sanguines et augmentent le facteur de risqueLp(a), ce qui augmente le processus général d’artériosclérose et entraîne par conséquent un fort accroissement du risque de maladies cardio-vasculaires .
  4. Elles diminuent l’immunité (réduction des cellules B et augmentation des cellules T).
  5. Elles augmentent le risque d’allergies, tels que le développement d’asthme.
  6. Elles augmentent la quantité d’insuline dans le sang, ce qui indique que les récepteurs d’insuline des cellules perdent en sensibilité. Cela entraîne une augmentation du taux de glycémie, le pancréas est surchargé et le risque de diabète de vieillesse augmente. Les globules sanguins rouges semblent également réagir moins bien à l’insuline ! Les graisses trans contribuent à l’apparition de diabète de vieillesse. 
  7. Elles empêchent la formation de fibres musculaires et peuvent provoquer des lacunes de protéines
  8. Elles empêchent la formation de fibres musculaires et peuvent provoquer des lacunes de protéines.
  9. Elles troublent le métabolisme normal des hormones sexuelles et favorisent le cancer de la prostate et du sein, voire des syndromes prémenstruels et de plaintes ménopausiques.
  10. Elles diminuent le niveau de testostérone et favorisent la production de cellules de sperme anormales.
  11. Elles menacent le fonctionnement normal des organes sexuels et mettent en danger la fécondité de l’homme et de la femme.
  12. Elles contribuent à la diminution de l’acuité visuelle
  13. Elles diminuent la production de lait maternel et la qualité du lait
  14. Elles causent un poids inférieur à la naissance et sont transmises au fœtus par le biais du placenta et du lait maternel. Normalement présent à concurrence de moins d’1 % dans le lait maternel, cette teneur peut atteindre 17 % suite à la consommation de plus de graisses trans
  15. Elles entravent la croissance des enfants.
  16. Elles diminuent la transmission d’influx entre les cellules nerveuses, l’émission de neurotransmetteurs et la fonction globale du système nerveux, avec un risque accru d’ADHD, de dépression, de maladie d’Alzheimer…
  17. En outre, les graisses trans se logent dans nos membranes cellulaires et en perturbent le fonctionnement normal par leur structure déviante. De ce fait, elles contribuent à leur tour aux syndromes susmentionnés.

Partager cet article

Repost 0
Bruno Lacroix - dans Lipides
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bruno Lacroix
  • Le blog de Bruno Lacroix
  • : Optimisez la santé mentale et physique à travers la fusion de connaissances et recherches en psychologie, psychiatrie, neuroendocrinologie, psychoneuroendocrinologie, métabolisme, nutrition ainsi qu’à travers les domaines de la science et la spiritualité "En Dieu je crois, pour le reste j’ai besoin de preuves" http://nutriresearch.wix.com/bruno-lacroix
  • Contact

Recherche

Liens